Le Kerry

Des falaises dérapées par les vagues, des plaines agricoles verdoyantes jalonnées d'anciennes fortifications en pierre, des sommets dans les nuages, des étendues de tourbe embrumées… Quelques-uns des paysages les plus emblématiques d'Irlande sont à découvrir dans le comté de Kerry , non loin des villes touristiques comme Killarney.

Histoire

Ciarraí en irlandais vient de « Ciarraighe », une tribu locale à l'époque pré-gaélique. Une grande partie de l'histoire du comté de Kerry avant sa création à la fin du XVIe siècle reste inconnue. Les nombreux vestiges préhistoriques parsemant la région démontrent néanmoins la présence humaine dans les temps reculés.

Après la première conquête normande menée par Strongbow, les guerres de clans continuèrent à Kerry ; les McCarthy étaient la tribu la plus puissante. Au XIVe siècle, l'Anglo Irish Earl of Desmond, en lien avec la dynastie Fitzgerald, prit le contrôle de la partie nord du comté. Après la guerre de Neuf ans en Irlande (1594 à 1603), les colons anglais, historiquement appelés « planteurs », confisquèrent la majorité des terres à Kerry. Une part fut attribuée à la famille Browne.

Une nouvelle rébellion éclata en Irlande en 1641, entamée par les catholiques irlandais s'opposant au régime protestant en Irlande. Dans le comté de Kerry, la révolte fut conduite par un membre de la famille McCarthy, dont les troupes furent les dernières à résister à l' invasion de Cromwell en 1652. Ross Castle , près de Killarney, fut le dernier bastion à capituler.

La grande famine en Irlande entre 1845 et 1842 fit des milliers de morts. Plusieurs groupes quittèrent le pays via Kerry. Au XXe siècle, le comté fut le théâtre de nombreux événements de la guerre d'indépendance irlandaise (1919–1921) : un affrontement entre l'armée républicaine irlandaise et l'armée britannique, le siège de Tralee en novembre 1920, l'embuscade de Headford Junction et l'assassinat à Castle Island en 1921. Kerry fut l'une des plus grandes victimes de la guerre civile irlandaise en 1922-1923. Comme les autres régions de l'Irlande de l'Ouest, le comté parvint à se redresser lentement durant le reste du XXe siècle et est même devenu une des principales destinations touristiques du pays.

Découvrir le comté de Kerry

Les villes incontournables dans le comté de Kerry

Porte d'entrée d'un des plus beaux parcs nationaux d'Irlande , Killarney possède un centre touristique bouillonnant, avec des magasins colorés, des cafés et restaurants, des pubs diversifiés, etc. C'est le point de départ du Ring of Kerry , un circuit en boucle à travers une région montagneuse, face à la péninsule d'Iveragh.

Ancien port de pêche établi près de l'embouchure de la River Ferta , Cahersiveen est la ville principale de l'île d'Iveragh. Après une période difficile à la fin du XXe siècle, la cité a pris un nouveau souffle et émerge sur le plan touristique. La rue principale, l'ancienne caserne et les zones riveraines ont été réhabilitées.

Située au nord de la péninsule de Dingle , dans une baie, Tralee a été dévastée par les guerres au XVIIe siècle, mais ses quelques rues offrent de belles promenades. En août, le Rose of Tralee Festival est un événement populaire en Irlande , durant lequel des milliers de personnes votent pour une « super Miss Irlande ».

Kenmare se trouve à l'estuaire des rivières Finihy , Roughty et Sheen , au cœur d'un cirque montagneux. Deux rues commerçantes traversent son centre-ville. La Market Street part de la place principale vers le Stone Circle qui regroupe quinze monolithes de l'âge de bronze. Ne manquez pas non plus le Lace and Design Centre qui présente une splendide collection de dentelles.

Echappées belles au cœur de la nature

Situé entre Killarney et Kenmare, le Parc national de Killarney occupe plus de 100 km². Il abrite le Carrauntoohil , la plus haute montagne d'Irlande , qui culmine à 1 039 m. Depuis le Ladies View , vous aurez une vue panoramique sur Lough Leane et les lacs voisins. La cascade de Torc , haute de 20 m, est également de toute beauté.

Sur la côte, le Wild Atlantic Way vous réserve autant d'aventures et de paysages époustouflants. Face à la côte du Kerry, les îles Skellig ont conservé un charme sauvage. La plus grande, Skellig Michael , recèle dans les hauteurs un très vieux monastère. Pour y parvenir, il faudra gravir un long escalier, creusé à la main dans la roche par les anciens habitants.

Quand visiter le comté de Kerry ?

La période la moins pluvieuse dans le comté de Kerry s'étend en mai et juin. Pour éviter les foules de touristes durant la saison estivale, organisez votre voyage au début du mois de mai.

Comment s'y rendre ?

Par la route

La N21 depuis Limerick et la N22 partant de Cork sont les routes nationales principales desservant le comté de Kerry. Le Ring of Kerry longe la N70, à travers la péninsule d'Iveragh. La N86 relie Dingle à Tralee. Le comté dispose d'un large réseau de bus qui se rejoignent à Killarney et Tralee.

Par le rail

Le comté de Kerry possède quatre gares principales (Killarney, Tralee, Farranfore et Rathmore) connectées à Dublin Heuston et Cork.

Par les airs

L'aéroport de Kerry se trouve sur la N23, entre Farranfore et Castle Island. Il accueille des vols en provenance de Dublin, Londres, Francfort-Hahn, Alicante en Espagne et Faro au Portugal.

Par la mer

Fenit Harbour , non loin de Tralee, possède un port de plaisance.

Comment se déplacer ?

En voiture ou à vélo, les routes sont agréables à parcourir. Vous pouvez également vous déplacer en train ou en bus.

Que faire dans le comté de Kerry ?

  • Voyager à travers le Ring of Kerry depuis Killarney
  • Découvrir les monolithes du Stone Circle à Kenmare
  • Faire une randonnée au mont Carrauntoohil
  • Chercher la cascade de Torc dans le Parc national de Killarney
  • Visiter les îles Skellig, etc.

Bonjour

Je suis Sarah de "Alainn Tours". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
09 70 71 80 00