Péninsule de Dingle

Faisant partie de la Wild Atlantic Way, la péninsule de Dingle se situe à l'extrémité ouest du continent irlandais. Surplombées par le mont Brandon, les ruelles de campagne sillonnent la région et conduisent à des villages oubliés, des lieux préhistoriques et quelques endroits sacrés.  Mais la beauté de Dingle se trouve surtout sur la côte, sur les plages de sable retirées où les surfeurs peuvent tenter de dompter les vagues.

Histoire

Le nom de la péninsule provient de la ville de Dingle. La région est aussi appelée Corca Dhuibhne, d'après la tribu de Dhuibhne qui y vivait au Moyen Âge. A l'ouest de la péninsule, l'île de Great Blasket a été la terre natale de grands écrivains irlandais, dont Peig Sayers, avant qu'elle ne soit évacuée au cours des années 50. Saint Brendan le Navigateur serait passé par le village de Brandon au nord de Dingle lors de son voyage vers l'Amérique. L'explorateur Tim Severin a refait le trajet dans les années 70.

Découvrir la péninsule de Dingle

 « Le plus bel endroit du monde » comme le disait autrefois National Geographic, la péninsule de Dingle est une étape incontournable de la Wild Atlantic Way en Irlande. Des haies sauvages, des criques splendides, des sentiers exaltants, des sites anciens… A l'intérieur des terres comme sur la côte, la région a conservé une grande beauté scénique. Dans les villes et villages, vous découvrirez une riche culture et un large éventail d'animations touristiques.

Un décor de rêve

La péninsule de Dingle combine tous les charmes de l'Irlande. Sur la plage tentaculaire d'Inch Beach dans le sud, la vue sur la marine étincelante rafraîchit les esprits parfois engourdis par les voyages. La nuit, c'est un excellent endroit pour contempler les étoiles. La plage de Beál Bán près du village de Ballyferriter attire autant de baigneurs.

La rive nord de la péninsule est un paradis pour les surfeurs et les véliplanchistes. Des compétitions nationales et internationales de surf se déroulent de temps en temps sur les plages de la région. Sur la route entre la ville de Dingle et Castlegregory/Cloghane, vous longerez le col de Conor qui donne une vue splendide sur la baie de Brandon.

Si vous recherchez les endroits photogéniques, embarquez dans le ferry de l'île de Great Blasket. Le chemin étroit et sinueux vers l'embarcadère titillera déjà vos pupilles. Sur l'île abandonnée, vous trouverez des anciennes maisons en pierre dérapées par les vents de l'Atlantique. Des écrins fleuris se nichent dans les hauteurs, au bord des falaises, depuis lesquels vous aurez une vue sur la plage courbée de White Strand. Situé à la pointe ouest de la péninsule de Dingle, le promontoire de Dunmore Head est idéal pour prendre des clichés au coucher du soleil.

Pour les passionnés de randonnée, le mont Brandon offre une agréable excursion d'une demi-journée. Le circuit s'étend sur 9 à 15 km, avec des points de vue imprenables sur la péninsule et le grand bleu. L'Anneau de Kerry, à parcourir en voiture ou à vélo, couvre également des paysages pittoresques.

Dans quelles villes s'arrêter ?

La ville portuaire de Dingle, située au sud-ouest dans une rade naturelle, constitue le carrefour principal de la péninsule. Faites connaissance avec le dauphin amical « Fungi » qui habite au large du port depuis 1984. Historiquement, Dingle est un hub artistique qui accueille chaque année de nombreux musiciens, peintres et écrivains en quête d'inspiration, ou tout simplement de repos. La ville possède une vie nocturne animée ; c'est l'une des 10 meilleures destinations pour fêter le Nouvel An selon Lonely Planet.

Lieu de naissance du célèbre navigateur Tom Crean, Annascaul est une halte populaire auprès des randonneurs dans la partie sud-centrale de la péninsule de Dingle. Après un après-midi à la plage d'Inch avec les surfeurs et les pêcheurs, faites un tour dans l'ancien pub de Tom Crean, le South Pole Inn.

Enfin, ne manquez pas le Gaeltacht à l'ouest de la péninsule. Cet ensemble de villages traditionnels forme un bastion de la langue irlandaise, mais aussi de la tradition musicale et poétique. Outre sa richesse culturelle, la contrée se targue de posséder des paysages grandioses, notamment à Slea Head, le point le plus à l'ouest de l'Irlande, voire de l'Europe (sans compter les îles). Les autres attractions comprennent Kilmakedar, Dunbeg Fort, Riasc et l'Oratoire Gallarus.

Quand visiter la péninsule de Dingle ?

Les températures moyennes dans la péninsule de Dingle varient entre 9 °C en janvier et 20 °C en juillet. La région reçoit de fortes précipitations à partir du mois d'octobre jusqu'en janvier. Pour profiter pleinement des paysages et des activités, organisez votre voyage à Dingle entre mai et août.

Comment s'y rendre ?

La ville de Dingle est le point d'entrée commun pour visiter la péninsule. Elle est accessible en bus depuis Tralee et d'autres destinations sur la côte ouest de l'Irlande, Dublin, Cork et Killarney.

Comment se déplacer ?

L'itinéraire en boucle dans la péninsule de Dingle mesure un peu moins de 50 km. Vous pouvez facilement faire le trajet en voiture. A vélo, comptez environ quatre heures, sans compter vos arrêts. Si vous choisissez le cyclotourisme, il vaut mieux partir tôt, avant 9h, pour profiter pleinement des visites et des haltes de repos.

Que faire dans la péninsule de Dingle ?

  • Flâner sur la plage d'Inch Beach

  • Visiter l'île de Great Basket

  • Partir en randonnée au mont Brandon

  • Rencontrer Fungi à Dingle Town

  • S'imprégner de la culture traditionnelle dans le Gaeltacht, etc.

Bonjour

Je suis Sarah de "Alainn Tours". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
09 70 71 80 00