Malin Head

Au nord, l'Irlande se termine à Malin Head. Le village le plus septentrional du pays est une destination peu fréquentée, souvent négligée par les guides touristiques, mais d'une grande importance scientifique et écologique. Le peu d'aventuriers qui y sont allés ont eu le privilège de découvrir une grande beauté scénique entre les falaises et les flots agités de l'océan Atlantique nord.

Histoire

Malin Head ou Cionn Mhálanna en irlandais désigne un promontoire ou un cap. Le point le plus au nord, a été nommé par les anciennes tribus « Banba's Crown » (la couronne de Banba), en l'honneur de la reine mythologique celtique Banba.

En 1805, l'armée britannique érigea une tour de guet, appelée « The Tower » par les locaux à Banba's Crown, au cours des guerres napoléoniennes. Autour de 1902, un poste de signalisation fut créé à proximité de l'édifice. Les deux monuments sont encore visibles.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement britannique reçut l'autorisation de l'Irlande pour implanter deux antennes radio à Malin Head selon le rapport Cranborne. Les récepteurs permettaient de surveiller l'activité aérienne et les U-Boot dans l'océan Atlantique nord. Après la guerre, le village est devenu un poste d'observation météorologique.

Découvrir Malin Head

Malin Head se trouve aux confins de la péninsule d'Inishowen dans le comté de Donegal. C'est la grande finale du Wild Atlantic Way. Quelques scènes du film Star Wars : « The Last Jedi » ont été tournées sur le site. Mais comme tout le monde, les Jedis sont repartis sans laisser de traces. Malin Head, au fil des siècles et de ses visiteurs, a conservé sa grande beauté scénique.

Malin Head, une terre historique

Dans la mythologie celtique, Banba est la première femme à fouler le sol de l'Irlande après le Déluge. Banba's Crown est l'attraction principale à Malin Head. Contemplez la tour de guet napoléonienne, toujours debout face au grand bleu des siècles après sa construction par l'amirauté britannique. Non loin, les vieux postes d'observation lors de la Seconde Guerre mondiale composent un tableau historique émouvant. Selon les garde-côtes, des sous-marins allemands auraient attaqué des convois quelques kilomètres au large. Vous pouvez en apprendre plus sur le passé maritime de la région, les paquebots et les sous-marins engloutis dans les profondeurs de l'océan, en participant à une balade en bateau. Plus loin, vous découvrirez l'île d'Inishtrahull qui conserve les plus anciennes formations géologiques d'Irlande : des roches métamorphiques datant de 1 778 millions d'années. Par beau temps, il est possible de voir l'Ecosse à l'Est. Lorsque vous survolez Malin Head, vous pouvez voir une autre relique de la Seconde Guerre. Il s'agit de l'énorme signe « Eire » peinte en blanc sur la terre. Cette signalisation aidait les aviateurs à se repérer au cours de leurs missions.

Depuis le promontoire de Banba's Crown, en longeant la côte, rejoignez la plage surélevée de Ballyhillin. L'endroit cacherait des pierres semi-précieuses, avis aux chasseurs de trésor. Les scientifiques portent également un intérêt particulier à ce site pour étudier le niveau de la mer. Ne manquez pas non plus la caverne souterraine Hell's Hole et non loin, une arche naturelle pittoresque appelée le « Pont du Diable ».

Enfin, vous aurez la chance d'admirer l'un des phénomènes naturels les plus captivants au large de la péninsule d'Inishowen depuis Malin Head : les aurores boréales.

Quand visiter Malin Head

Les vents violents et les tempêtes font partie du paysage de Malin Head sur une grande partie de l'année. Les températures moyennes varient entre 8 °C en janvier et 16 °C en juillet. La période la plus humide regroupe les mois de novembre, octobre et février. A cause du froid glacial, les hébergements sont très limités dans la région en hiver. Il est conseillé de visiter Malin Head entre mai et août pour profiter de conditions météos modérées.

Comment s'y rendre ?

Malin Head est desservi par la R242 qui fait partie de la Wild Atlantic Way. En chemin, prenez le temps de bifurquer par la « Magic Road » jusqu'à la fontaine miraculeuse de St. Eignes Well, nommée d'après un ermite chrétien du Moyen-Âge. Depuis des siècles, un pèlerinage y a lieu tous les ans en juin et le 15 août. Vous pouvez également faire une halte à Fahan qui abrite un vieux cimetière et les ruines du monastère de Saint Mura fondé au XVIIe siècle.

Comment se déplacer ?

Malin Head est une contrée qui s'explore à pied. Chaussez vos meilleurs crampons et partez à la découverte de ses paysages côtiers épiques. Le village possède quelques boutiques pour vos collations et outils divers.

Que faire à Malin Head ?

  • Photographier la tour de guet « The Tower »

  • Faire une traversée en bateau vers l'île d'Inishtrahull

  • Se détendre sur la plage de Ballyhillin

  • Explorer la caverne souterraine Hell's Hole

  • Découvrir les postes d'observation de la Seconde Guerre mondiale, etc.

Bonjour

Je suis Sarah de "Alainn Tours". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
09 70 71 80 00