Parc national de Glenveagh

Partez à la découverte du second parc national le plus vaste d'Irlande. Avec ses vastes lacs entourés de montagnes, Glenveagh étale également des forêts, des vallées profondes et des tourbières pour proposer un panorama d'évasion. Vous y trouverez des animaux emblématiques, dont l'aigle royal, réintroduit depuis l'an 2000, et des cerfs. Le tout offre un cadre idéal pour la randonnée.

Histoire

La réserve doit sa genèse à John George Adair, originaire d'Irlande et d'Ecosse, né dans le comté de Laois. Il s'agissait d'un important propriétaire souhaitant établir un domaine de chasse dans les alentours du Lough Veagh. Pour satisfaire son envie, il y acheta des parcelles de terre entre 1857 à 1859.

En 1861, John George Adair chassa violemment les paysans pour récupérer leurs terres. Il épousa ensuite Cornelia Wadsworth Ritchie, une riche héritière originaire d'Amérique, avec laquelle il construisit son château, le « Glenveagh Castle », entre 1867 et 1873. Après le décès d'Adair en 1885, sa conjointe poursuivit les travaux et l'entretien de leur domaine. Elle apporta quelques innovations : un terrain de chasse, l'installation d'un troupeau de cerfs au sein de la réserve, des jardins décoratifs, etc. Elle y résida jusqu'en 1916, puis s'en alla et rendit l'âme 5 ans plus tard à Londres.

Le départ des maîtres laissa place à une forteresse abandonnée, qui devint entre temps l'antre des protagonistes de la guerre civile irlandaise. Le château passa entre les mains de plusieurs propriétaires, avant d'être admis comme lieu public.

En 1929, Arthur Kingsley Porter démontra un intérêt pour les lieux. Ce professeur de l'Université de Harvard racheta la propriété pour mener ses études en archéologie irlandaise. Après sa mort en 1933, un descendant de Glenveagh, Henry McIlhenny, reprit le château et y réalisa des travaux de restauration. McIlhenny en fut le dernier possesseur particulier. Il mit l'enceinte à la vente en 1975 - celle-ci tomba entre les mains de l'Office of Public Works. Il céda ensuite le château en 1983. Ces dernières transactions ont marqué la naissance du parc national, accessible au public à partir de 1984. Le bâtiment devint lui aussi ouvert aux visites dès 1986.

Découvrir le Parc national du Glenveagh

Un décor digne d'une belle évasion, voilà la première impression forte que donne le Parc national de Glenveagh. A votre arrivée, différentes instructions vont seront données à l'entrée pour avoir une idée de ce qui vous attend. Le trajet vers le château se fait ensuite en minibus, tout en laissant découvrir au passage le lac de Lough Veagh orné de quelques boisements de couleur mauve. Vos sens seront sans doute accaparés par les couleurs et les parfums qui se dégagent des jardins de rhododendrons, œuvre de l'épouse du premier maître. En poursuivant l'aventure, vous gagnerez une zone en hauteur qui garantit une belle vue d'ensemble. Depuis ce point, vous aurez le privilège de contempler le château et le lac dans toute sa splendeur.

Outre les vues, d'autres curiosités se cachent dans le parc. Le troupeau de cerfs, originellement implanté par Cornelia Wadsworth Ritchie, est devenu la plus grande population de toute l'Irlande. Si le camping n'est pas autorisé au sein de la réserve, de nombreuses randonnées vous permettront d'en profiter pleinement.

Une randonnée au Glenveagh National Park, c'est comment ?

L'entrée du parc se situe sur la R251 entre Dungloe et Letterkenny. Pour commencer, rendez-vous au Visitor Center afin de mieux cerner l'importance touristique, historique et scientifique du site. L'établissement dispose d'une cafétéria pour se ressourcer. Montez à bord d'un des minibus desservant le château, carrefour de départ pour les randonnées. Les parcours vous sont suggérés en différentes options selon la durée, l'itinéraire, etc. Vous pouvez monter jusqu'au point de vue décris en amont, parcourir toute la longueur du lac ou remonter la vallée jusqu'aux frontières du parc.

Nul besoin d'être un grand sportif pour explorer le Parc national de Glenveagh. Il est possible d'effectuer de simples marches guidées afin de découvrir à votre rythme toute la végétation et la faune locales. Les aventuriers les plus téméraires peuvent en revanche réaliser de plus grands trajets pour parvenir aux sommets des montagnes surplombant le lac. Endurance et équipement sont de rigueur dans ce cas.

Comment se rendre au Parc national de Glenveagh

Deux accès se présentent à vous pour rejoindre le Parc national de Glenveagh. La première issue consiste à longer la N56 au nord-ouest de Letterkenny, en traversant Kilmacrennan. Vous bifurquez ensuite à gauche sur la route Gweedore R255.

L'autre alternative est de passer par le village de Church Hill , puis Lough Gartan , via la route R251. Cette deuxième option vous rapproche des zones touristiques de Newmills et de la galerie Glebe.

Les horaires et les prix d'entrée

Le parc national de Glenveagh est ouvert tout au long de l'année. La visite du parc est gratuite. Les tarifs d'entrée pour le château se déclinent comme suit :

  • 7€ par adulte
  • 15 € pour les familles

En ce qui concerne les horaires, le site est accessible de 9h à 18h pendant la période de mars à octobre, et de 9h à 17h pour le reste de l'année.

Bonjour

Je suis Sarah de "Alainn Tours". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
09 70 71 80 00